Crise d’être en crise !

Bouton-societeLe chaos s’installe dans les bourses partout dans le monde affolant au passage les politiques, les économistes et ceux qui ont de l’argent. L’heure semble grave tant la bulle dans laquelle nous nous trouvons depuis que la spéculation s’est organisée pour donner des dividendes aux actionnaires gourmands, aussi fragile soit-elle, a pris plus d’importance qu’elle n’en vaut !

Et le quidam dans tout cela, qui était aveuglé par les sommets vertigineux des indices, se retrouve effaré de se faire entraîner au creux d’une vague dont il n’avait que faire. Les médias pleurent sur les déficits, les éditorialistes écrivent que c’était prévisible, les oppositions martèlent que jamais, Ô jamais, cela n’aurait du arriver…

Mais moi, qui suis un homme lambda, qui vais être foudroyé par la banqueroute mondiale, me faudra-t-il compter sur qui pour acheter mon pain dans quelques mois ? Sur le pouvoir en place ou sur le suivant ? En attendant, j’espère que le système que nous connaissons se rétablira, même si chacun sait que ce ne serait qu’un sursis en attendant un effondrement apocalyptique sans merci et sans lendemain.

La crise n’a rien de calme et se nourrit de ses affres, et le monde crise d’être en crise. Stressant, non ?

Image par défaut
Philippe Szykulla
Publications: 180