Météo du 29 août, Doria Tillier poétesse de Daniel Cohn-Bendit sur Canal Plus

Doria Tillier s’est présentée sur la plateau avec une tenue sauvageonne comme on l’aime : chemise blanche enveloppant son corps libre sous la toile et longue jupe noire fendue qui laisse entr’apercevoir une longue jambe féline. Plus qu’hier et avant-hier, son sourire s’est fait carnivore, comme pour dévorer un Daniel Cohn-Bendit bouche-bée, et ce n’est pas son habitude, surtout lorsque le tutoiement est de mise et que Doria rend complice Dany en lui demandant si « ça lui fait pareil » à sa propre inspiration.

Miss météo a déroulé quelques jeux de mots un peu populo, certainement pour Denisot qui se pâmait, comme « les teutons de Merkel », mais bon sang, dans sa bouche, c’est doux comme du miel. À quand le fiel, j’ai hâte.

Et vient la fin, la vraie météo, et là même si c’est plus banal, on peut s’accrocher au son de sa voix. Elle n’a rien d’extraordinaire dans sa tonalité, non elle tient son originalité dans le voile grave qui l’habite et surtout au débit assuré qui vous fait rougir quand il s’adresse à vous. Pour peu que le sourire éclabousse sa frimousse et la neige éternelle fond sur le cornet qu’on a oublié de sucer.

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

On attend donc de voir ce qu’elle fera devant un invité crispant, qu’on a pas envie d’aimer. La drague et le domptage ? Le fouet et le grrrr qui tue ?

Ce soir Doria Tellier était un peu comme les héroïnes de Pagnol, notamment la femme du boulanger dont la tirade célèbre rend celle-ci si attachante dans la douleur du mari :

Ah te voila, toi ? Regarde la voila, la Pomponnette… Garce, Salope, Ordure, c’est maintenant que tu reviens ? Et le pauvre Pompon, dis, qui s’est fait du mauvais sang pendant trois jours!

Mais notre miss météo est une actrice, et on voit bien qu’elle joue un rôle, qu’elle est inaccessible… Et elle est si gentille, si belle qu’on lui pardonne bien de ne ne venir que 2 minutes par soir, puis sans donner de ses nouvelles, nous faire attendre un jour encore pour réapparaître, si pure et innocente.

Au fait, je me suis demandé pourquoi elle brille autant, notre maintenant espérée… certes par son talent, mais aussi, et c’est dommage, parce que l’émission est bien fade autour de sa personne.

A demain, pour une scènette nouvelle, dont l’intérêt est de nous envoûter plus que de nous surprendre.

Default image
Philippe Szykulla